Que faire face à une anosmie ?

Face à une anosmie, et quand bien même les médecins sont le plus souvent démunis, il ne faut pas rester passif ni s'isoler.

«Le premier conseil que je donne, c'est d'en parler, nous dit Thierry Maillard fondateur de anosmie.org

La re-éducation de l’odorat est la seule issue pour retrouver durablement nos facultés olfactives mais elle n’est pas linéaire , il y a des hauts et des bas.

85% des patients atteints de la forme légère de Covid 19 présentent des troubles de l’odorat.

1 patient sur 2 retrouve l’odorat au bout d’une semaine . L’autre moitié est victime d’asnosmie plus sévère et retrouve l’usage de ce sens au bout de 2 à 6 mois .

Mais il reste environ 8 à 10 % des malades qui sont toujours anosmiques depuis le premier confinement.

« Les études montrent que si on fait un entraînement quotidien ce taux de récupération peut monter à 70% des patients» nous dit le Pr Moustafa Bensafi, Directeur de recherche au CNRS, Centre de recherche en neurosciences de Lyon – CNRS – INSERM – Université Claude Bernard Lyon 1.


Alors il faut s’armer de courage , de patience et de discipline.


En lire plus