Parosmie, Phantosmie, symptômes post COVID-19, que faire ?

Bien souvent, après une anosmie (perte d’odorat), il s’ensuit une parosmie ; une perception olfactive erronée d’un odorant, et parfois encore après, arrive la phantosmie ; la perception d'une odeur, généralement désagréable, sans présence physique causant celle-ci.


« 3 mois après la fin de notre covid, on a très bizarrement commencé (mon copain et moi) à avoir des odeurs fantômes de fer, de brûlé et d'oignons frits. Et plus étrange encore, on ne supporte plus nos propres odeurs corporelles. » - Utilisatrice du P’tit Sniff

La phantosmie comme la parosmie peuvent être des conséquences inopinées du COVID-19, due à une atteinte des nerfs olfactifs qui transmettent de mauvaises informations au cerveau. Lors de l’infection par le virus, les neurones olfactifs et la muqueuse olfactifs sont altérés, et il se peut que la régénération des neurones olfactifs post virus se fasse avec quelques dysfonctionnements de perception olfactive et de connexions au cerveau.


Le système olfactif ayant la capacité de se renouveler, seul l’entrainement olfactif, allié à l’imagerie mentale, s’avère être efficace. Alors, pour en venir à bout, une seule solution, tout comme pour l'anosmie (perte d'odorat), il faut rééduquer son nez à sentir les odeurs !


Le P’tit sniff vous propose alors différentes senteurs au sein de son kit training, disponibles sur notre site!


En lire plus