Le Guide de Voyage du P'tit Sniff : L'Auvergne


Chers Sniffeurs,

Après notre promenade méridionale, nous vous invitons à prendre de la hauteur dans les montagne d'Auvergne où l'air est pur et les senteurs fraîches.


Munissez-vous d’une paire de chaussures de randonnée, d’une boussole et d’un saucisson sec du Cantal. Vous êtes prêt à explorer la Forêt de Tronçais.


Au milieu de la Nature dense, tous vos sens sont en éveil.

Vous dévorez du regard les paysages boisés et les camaïeux de vert qui vous submergent et vous invitent à l'aventure.

Entendez-vous l’eau qui gronde dans les cours d’eau et le cri des rapaces qui peuplent les cimes ?

C'est la symphonie de la forêt.

Sentez sous vos doigts les textures qui composent ces terres : le moelleux des mousses, la dureté des écorces centenaires et la douceur des feuilles de chênes.

La flore de l’Auvergne est tout aussi particulière. Ainsi, les nez les plus téméraires sentiront avec passion l’Arnica, les plus fous, l'arôme tenace de l’Ancolie et les plus délicats apprécieront les notes anisées et musquées de la gentiane jaune.


Délectez vous à présent du bouquet olfactif que vous offre la Forêt de Tronçais. Dans cette forêt, les chênes, les châtaigniers et les hêtres diffusent une senteur terreuse, suave et liquoreuse. Cette odeur puissante marquera vos narines pour toujours !

Après cette expérience sensorielle intense, dégustez votre saucisson, vous l'avez bien mérité. Il vous donnera des forces pour la suite du voyage.

Faisons une halte dans une taverne traditionnelle et commençons notre escapade culinaire.


Pour inaugurer notre festin, un assortiment de charcuteries s’impose. C’est alors un festival d’arômes et de textures qui s’offre à vous. De la rosette au Jésus en passant par les rillettes et la saucisse sèche, la charcuterie auvergnate marque les esprits, les narines, les palais et révèle tout le savoir-faire du terroir.

Poursuivons sur LE plat des bergers du Cantal : la Truffade. Une recette simple, gourmande et qui tient au corps. Composé de pommes de terre (trufa en occitan auvergnat), d’ail et de fromage du Cantal, c’est un plat emblématique de la région depuis le XIXème siècle. Ses arômes appellent à l'excès, à la démesure, au Gargantuesque. Dès la première bouchée, vous êtes porté au paradis des flaveurs.


Et pour finir votre repas, un classique de la pâtisserie du pays de Blaise Pascal : la pompe aux pommes.

D’origine paysanne, elle est présente depuis plusieurs siècles sur le territoire auvergnat et se consomme traditionnellement au moment des vendanges. Un dessert simple et délicieux célébré au mois d’octobre dans le village de Durtol (Puy-de-Dôme).

Comment allez-vous sortir de la taverne avec un ventre si rempli ?

Un petit verre de liqueur de gentiane peut vous remettre d’aplomb. Avec son amertume caractéristique et ses notes parfumées, elle vous permettra, si vous la consommez avec modération de franchir les sommets du Puy-de-Dôme avec légèreté.


Dernière étape de notre voyage en territoire Arverne : Clermont-Ferrand.

La ville du pneu, du rugby et… des pâtes de fruits.


Elles font la réputation des confiseurs auvergnats depuis le XVème siècle. Elles apparaissent sur les tables royales d’Europe à partir du XIXème siècle.

Pour pleinement apprécier ces petites douceurs, rendez-vous chez Cruzilles. Depuis 1880, ce maître confiseur réalise des pâtes de fruits et des fruits confits pour le plus grand bonheur des gourmets. Abricot, Orange ou Framboise, vous êtes libre de déguster Clermont-Ferrand à votre guise.

Nous espérons que cette escapade au pays des Arvernes aura mis tous vos sens en éveil et vous aura reconnecté à vos émotions.