La Galaxie des Nez Heureux (Partie 2)


Dans l’épisode précédent, Rhumex s'apprêtait à envahir Sniffia, le Paradis des odeurs. Alors que nos trois héros (Valériane, Huméo et Elionore) vivent paisiblement, leur bonheur va être perturbé par un invité indésirable.


Sur la paisible planète Sniffia, on ignorait tout du sinistre plan de Rhumex. Les habitants étaient joyeux sur leur Terre, ils s’amusaient à sentir les douces odeurs de Monoï exotique, de Violette sucrée et de Lavande réconfortante dans un bonheur enfantin. Soudain, l’air devint glacial, le ciel s’assombrit et un gigantesque vaisseau en descendit. C’était l'Anosmia 2000. Terrifiant, il se posa avec fracas sur l’herbe verte fraichement coupée qui, au contact de l'engin, devint grise, comme frappée par une malédiction. La porte du vaisseau s’ouvrit. Un nuage de vapeur lourde et irrespirable se dissipa et laissa apparaître la silhouette du Seigneur de l’Anosmie. Il était monstrueusement grand et musclé mais son nez était pratiquement inexistant. A sa ceinture, on distinguait une arme redoutable: l’AspiOdeur qui avait le pouvoir de dérober l’odorat de quiconque se trouvait dans son sillage et de l'anéantir avec son laser diabolique.


A la vue de ce sinistre personnage, Elionore sentit sa rage grandir. Elle serra les poings, prit une profonde inspiration et décida de charger Rhumex avec fureur. Mais le sombre Seigneur aspira l'odorat de la guerrière et elle s’écroula sur le sol, inconsciente. Le peuple de Sniffia prit peur et s’enfuit dans la forêt où Huméo les recueillit dans Le Temple sacré des odeurs qui était menacé. Si Rhumex le détruisait, il bouleverserait à jamais l’équilibre sensoriel de la Galaxie car le Temple en était sa mémoire olfactive. Toute son Histoire y était gardée sous forme d'odeurs. Il fallait à tout prix la défendre. Rhumex, lui, s'adonnait à détruire tout ce qui était agréable au nez sur cette terre. Après avoir massacré les rosiers, les orangers et les violettes, il s’enfonça dans la forêt sans se douter qu’une armée prête à en découdre l'attendait. Dans cette luxuriante végétation aux senteurs légères et fraiches, son pas lourd et terrifiant faisait fuir les animaux et décrépir les plantes par son odeur de mort. A mesure qu'il avançait dans la forêt, des souvenirs d'enfance resurgirent. Il se souvint qu'il avait autrefois aimé les odeurs de cette Nature, particulièrement l’odeur de la fleur de Tiaré, le parfum de sa mère dont il gardait une image de douceur et de bienveillance. Perdu dans ses souvenirs, il ne vit pas l'embuscade des Sniffeurs se mettre en place. Ces derniers préparaient les odeurs les plus infectes de l'Univers pour atteindre le nez insensible de Rhumex et l'empoisonner.

L'un d'eux envoya une première salve olfactive de fumier sur Rhumex mais il ne broncha pas. Cette odeur n'eut aucun effet sur lui. Les Sniffeurs utilisaient leurs armes au maximum de leurs capacités et un déluge d’odeurs s’abattit sur lui. Les odeurs les plus infâmes de l’Univers furent utilisées : bête sauvage, oeuf pourri, transpiration, putréfaction et bien d'autres... Quand toutes les cartouches furent utilisées, les armes se turent mais Rhumex affichait un sourire froid et glaçant. Il dégaina son AspiOdeur et ouvrit le feu. Il était précis et efficace, les soldats du peuple de Sniffia tombaient un à un. Ils semblaient si faibles par rapport au gigantesque combattant qu’était Rhumex. Alors qu’il pensait avoir vaincu l’armée de Sniffia, Valériane le confronta. Ils se toisèrent du regard, prirent leurs armes en main et commencèrent à se battre avec rage. Cependant, il ne restait plus aucune senteur nauséabonde à opposer à Rhumex. A l’aube de l’ultime affrontement, nos héros se retrouvent dans une posture délicate, ils doivent se battre sans pouvoir utiliser d'odeurs pestilentielles.