Dans la cuisine de Maman


C’est un endroit magique qui évoque nos plus beaux souvenirs d’enfance, de longues discussions autour d’un thé et de fabuleux festins.

Notre maman connaît mieux que quiconque nos goûts et est capable, en un tour de poêle, de transformer notre morosité en un petit bonheur.

Après nos longues journées d’école, lorsque nous rentrions chez nous, le doux fumet d’un ragoût qui mijote avait le pouvoir de nous rendre heureux dès le pas de la porte.

Notre mère a le pouvoir de nous faire découvrir le monde des saveurs et de l’olfaction, sans elle, notre palais serait comparable à un désert et notre nez à une banquise.


A la manière des grands chefs, elle sait être inventive, créative et mettre du cœur dans nos assiettes pour le meilleur ou le pire (le gratin de courgettes aux ravioles est toujours un traumatisme pour moi, ndlr).

Quand nous grandissons, elle nous passe le flambeau pour que nous puissions devenir à notre tour, des chefs innovants et réconfortants.

Très vite, au contact de son savoir-faire, nous progressons et elle nous dévoile de plus en plus de secrets. Les accords d’épices sont devenus des symphonies à chaque fois renouvelées et les combinaisons d’ingrédients deviennent des concertos qui adoucissent les petits tracas de la vie. La cuisine devient passionnante grâce à la complicité culinaire que nous entretenons avec notre maman.

Cet héritage restera gravé à jamais en nous.


Aujourd’hui, nous sommes des (futurs) parents et nous cherchons à transmettre cette flamme culinaire dont nous avons hérité.

Amis cuisiniers, voici quelques conseils pour transformer vos bambins en véritables chefs en herbe.


Mettez votre petite tête blonde au cœur de l’action à la manière d’un commis de cuisine.

Vous pouvez lui faire réaliser des tâches simples comme éplucher le légumes ou équeuter les haricots verts.

Afin de créer un moment ludique et amusant, vous pouvez faire des jeux qui mettent à contribution ses sens.

En lui faisant sentir les différentes épices qui siègent dans votre placard par exemple.

En lui bandant les yeux, lui faire découvrir par le toucher la peau d’une orange, un brocoli ou les circonvolutions d’une noix.

En lui faisant goûter les yeux fermés différentes saveurs et textures qui stimuleront ses papilles.

Grâce aux jeux olfactifs, les enfants peuvent plus facilement découvrir l'univers alimentaire.

Être capable de percevoir le monde qui nous entoure est essentiel pour le développement et pouvoir le faire dès le plus jeune âge est un atout.


Ces expériences complices favorisent un éveil de la curiosité qui ne sera jamais oublié.