Bonnes VS Mauvaises odeurs





La mémoire olfactive est la plus liée aux émotions.

Notre nez serait capable de détecter 1000 milliards d'odeurs.

Nous pouvons identifier les odeurs grâce à 400 gènes codant nos récepteurs olfactifs. Cependant, ils sont très différents d'un individu à l'autre et la perception d'une même odeur n'est pas la même.

La différence entre bonne et mauvaise odeur serait donc une histoire de sensibilité ?

Scientifiquement, la différence entre bonne et mauvaise odeur n'existe pas !

C'est avant tout une question d'éducation et de culture. Jusqu'à l'âge de 8 ans, les enfants perçoivent les odeurs sans jugement de valeur.

Par l'éducation apportée par les parents, ils créent leur propre bibliothèque olfactive et sont capables de développer propres gouts.

La culture des odeurs diffère d'un pays à l'autre. L'odeur du requin du Groënland fermenté (Hàkarl) sera délicieuse pour un islandais alors que cette même odeur paraitra infâme pour un français.

Il est essentiel de s'éduquer et d'éduquer les autres au pouvoir des odeurs afin de profiter d'un monde olfactivement complexe et riche.